Média


Article sur le site "Les Bons Filons.eu" et ses réductions par Le Quotidien

Des occasions en or

20/01/2011 10:27:00

De notre collaboratrice
Isabelle Ducreuzet

 

Lien vers l'article sur le Quotidien

 

Depuis lundi, les internautes peuvent découvrir sur le site internet de Patrick Hoffmann toutes sortes de bons de réduction permettant d'acquérir à des prix imbattables des séances de bien-être ou bien encore des ristournes sur des produits commerciaux.

C'est un homme qui aime les défis mais aussi lancer et pérenniser des petites sociétés dynamiques. «J'ai un parcours assez diversifié et j'ai commencé par faire des études de cinéma à Paris parce que j'avais une volonté de me lancer dans des métiers créatifs, puis de retour à Luxembourg je me suis mis à la production audiovisuelle.»

Et sa première participation au monde du 7e art sera une collaboration pour le Marchand de Venise, un film où joue notamment le merveilleux Al Pacino. Suivront d'autres aventures cinématographiques et audiovisuelles avec la fondation de la société Project Two : «C'est une structure qui est active dans tout ce qui est création de cinéma, de films d'entreprises, réseaux sociaux, etc.»

Aujourd'hui, Patrick Hoffmann et son associé, Thomas Hoffmann, mettent sur pied un site permettant de proposer au public des produits avec des rabais. «Je n'ai pas la prétention de dire que j'ai inventé ce concept qui existe déjà à l'étranger mais pas à Luxembourg. Mais ce concept nous semblait intéressant car nous pensons que tout le monde peut y être gagnant.»
Le principe est simple comme bonjour. Chaque jour une offre différente apparaît, sauf pour les premiers jours de lancement où les offres dureront deux ou trois jours. «Cela se présente sous la forme d'une plate-forme qui présentera une offre quotidienne. Nos membres inscrits pourront bénéficier de rabais qui doivent être obligatoirement d'un minimum de 40%. Ces offres peuvent être même plus intéressantes qu'au moment des soldes». À cela, Patrick Hoffmann ajoutera une newsletter permettant d'informer en temps réel de ces réductions qui seront aussi appuyées par une politique de distribution de flyers.


Une belle vitrine pour les annonceurs


Ainsi, lesbonsfilons.eu propose aux annonceurs de devenir une vitrine pour le grand public tout en leur permettant de vendre leurs produits plus facilement. «Nous leur mettons à disposition gratuitement un espace publicitaire où ils peuvent insérer un texte, des photos mais aussi des vidéos.» Concernant le client, il lui suffira d'imprimer à la maison son bon de réduction puis d'aller le présenter dans l'espace commercial concerné.

Ainsi lundi, pour son inauguration, le site a proposé un tour du Luxembourg en voiture de rêve. La société Dreamcar a offert pour 99euros, au lieu de 199 euros, un voyage en Lamborghini, de quoi satisfaire les amateurs de belles voitures. Des réductions sont également proposées par le club de gym Flirty Fitness, réservé uniquement aux femmes et proposant des cours de pool dancing...

Plus classique, le magasin Eug. Hoffmann fournit un bon d'une ristourne conséquente à valoir sur tous ses produits. Enfin, pour ceux et celles qui aiment également avoir leur voiture propre en permanence, ils peuvent acheter un carnet de bons de «car wash» à prix défiant toute concurrence et fourni par la firme Auto Center Goederts. À l'heure actuelle, Patrick Hoffmann pense déjà conquérir la Grande Région et ses commerciaux sont déjà partis à la conquête de la ville de Metz et de ses environs, ceci afin de fournir à ses membres toute une panoplie de bonnes affaires sur des produits séduisants, qu'ils soient installés d'un côté ou de l'autre de la frontière.

www.lesbonsfilons.eu 


Article sur le Pole Dance et Flirty Fitness par News352

Danser autour d'une barre au Luxembourg? C'est possible (vidéos)
24/08/2010, par Laetitia Kimmel

Si son origine peut paraître douteuse, la Pole Dance est depuis quelques années en train de s'imposer autant comme un art que comme un sport. Déjà très répandue en Angleterre, la Pole Dance a aussi séduit le Luxembourg. Explications.


Un sport ultra féminin

Danser autour d'une barre? Mais quelle idée saugrenue me direz-vous? Et pourtant, cette pratique née dans les cabarets et les bars de strip-tease s'est, ces dernières années, grandement popularisée si bien qu'il existe des cours de Pole Dance un peu partout en Europe et même depuis peu au Luxembourg.

« En tant qu'ancienne gymnaste, le côté à la fois très physique et très fun de la Pole Dance m'a beaucoup plu. C'est un mélange de danse, de souplesse et d'accrobaties » raconte Jennie Liebert, une jeune Française qui a débarqué au Luxembourg il y a deux ans.

Surprise de ne pas y trouver de salles de fitness ou d'association proposant des cours de Pole Dance comme elle en avait suivi à Londres pendant plusieurs années, Jennie a décidé de créer sa propre école: le Flirty Fitness est né. Aujourd'hui, six classes de Pole Dance sont proposées selon les niveaux de débutants à confirmés.

 

Un sport pour tous... ou presque

L'idée de danser autour d'une barre a très vite fait des adeptes au Grand-Duché. Des curieuses comme Christelle (28 ans): « Je me suis dit pourquoi pas? Je l'ai vu à la télé et j'ai trouvé que c'était quelque chose de différent. C'est beau à voir ». Des battantes comme Carla (32 ans) qui après avoir couru le marathon l'an dernier a décidé de se lancer un nouveau défi en pratiquant la Pole Dance ou tout simplement de femmes qui souhaitaient garder la forme et rester féminine comme Joëlle (38 ans) qui avoue avoir acheter une barre pour pratiquer cela chez elle « pour le bonheur de mon mari » ou Sabrina qui confie à News352 avoir trouvé cela très dur au début.

« En fait, tu utilises des muscles qui tu n'as pas l'habitude de faire travailler et les premières fois j'avais des courbatures partout! Mais j'ai persévéré et je me suis amélioré et maintenant je m'amuse vraiment » explique la jeune femme qui s'entraîne trois fois par semaine.

La pratique du la Pole Dance est ouverte à toutes. D'ailleurs Jennie accueille dans ses cours des femmes âgées de 16 à 55 ans. Néanmoins la professeur admet tout de même qu'avoir fait un peu de sport avant peut aider, pour autant « qu'on en ait vraiment envie. Celles qui s'en tirent le mieux ne sont pas forcément celle que l'on croit. »

 

Pour plus d'informations sur les cours proposés au Flirty Fitness, cliquez ici